Aller au contenu
Home » PropTech Updates – Innovation en gestion d’accès immobilier » Contrôle d'Accès » L’avenir du contrôle d’accès est l’accès à l’avenir (de la gestion de l’espace)

L’avenir du contrôle d’accès est l’accès à l’avenir (de la gestion de l’espace)

Un homme entre dans un bureau. Cette phrase peut être le début d’une multitude de situations différentes. Choisissons un point de vue particulier, celui de la technologie, ou en d’autres termes : comment l’homme est-il entré dans le bureau? Il a pu entrer en ouvrant une porte avec une clé qui lui a été remise par l’entreprise, ou il a été autorisé à entrer après avoir été reconnu par le portier. Il aurait pu entrer dans le bâtiment plus tôt ou entrer en voiture en passant par une barrière ouverte avec un badge et en garant sa voiture sur la place réservée.

La recherche d’une clé, la sécurisation de l’accès et l’attribution d’une place de parking sont autant d’efforts qui ont un coût. L’ordre d’énumération n’est pas aléatoire, les coûts augmentent de la première à la dernière opération. Si le lecteur est un gestionnaire d’immeuble, il comprendra immédiatement la nature des dépenses, même si le concept devrait être facilement compris par tous. Nous changeons le scénario et supprimons la clé, le portier, le badge et la place de parking attribuée, car ils entraînent des coûts. En supprimant ces éléments, un homme peut-il entrer dans un bureau, à condition que ce ne soit pas un lieu public ?

Oui, avec uneapplication. Cela permet d’ouvrir les portes et de franchir les barrières, de fournir aux utilisateurs les informations d’identification nécessaires pour être authentifiés de manière sécurisée à la barrière, et d’afficher le numéro et l’emplacement de la place de parking attribuée lorsque l’utilisateur arrive dans le bâtiment. Tous les éléments du scénario ci-dessus ne sont plus nécessaires, l’homme n’a besoin que d’un seul outil, le smartphone.

“TOUTE EXTENSION, QUE CE SOIT DE LA PEAU, DE LA MAIN OU DU PIED, AFFECTE L’ENSEMBLE DU COMPLEXE PSYCHIQUE ET SOCIAL”.

(TOUTE EXTENSION, QUE CE SOIT LA PEAU, LA MAIN OU LE PIED, AFFECTE L’ENSEMBLE DU COMPLEXE PSYCHIQUE ET SOCIAL).

MARSHALL MCLUHAN

Afin de mieux comprendre le changement, il faut considérer le scénario dans son ensemble et pas seulement l’application elle-même. Nous observons les deux contextes et la distance virtuelle qui les sépare. Les technologies de l’information arrivent sur le marché comme une vague (dispersée entre : Proptech, IoT, Big Data, Analytics, et ainsi de suite), ceux qui y participent réduiront les coûts et raccourciront les distances.

Le bureau en est un bon exemple, mais il existe de nombreux autres contextes qui évoluent rapidement de nos jours. Introduire la technologie dans les espaces où nous vivons est une action consciente de changement, c’est une nouvelle façon de faire des affaires. L’application (qui fonctionne avec votre smartphone, votre smartwatch ou tout autre appareil) est un élément physique de notre environnement, tout comme les portes et les barrières. En entrant, l’homme fait partie d’un complexe interactif qui rend l’avenir de plus en plus accessible.

Il est temps de voir grand, de ne plus penser à un seul bâtiment, mais à un réseau d’espaces et de zones à usages différents, prêts à accueillir et à soutenir différentes activités. D’une part, la facilité de mise en œuvre et les coûts très faibles, d’autre part, le pouvoir de concevoir tout type d’interaction. D’un réseau de bureaux étendu avec une logique de réservation flexible à une offre de services pour les clients, les employés et les invités. Quelle est la prochaine activité à concevoir ?

Traduction automatique

Le contenu de cette page a été traduit automatiquement et peut contenir quelques erreurs ou inexactitudes. Pour plus d'informations sur nos solutions, veuillez contacter notre équipe de vente pour votre pays ici.