Aller au contenu
Home » PropTech Updates – Innovation en gestion d’accès immobilier » Contrôle d'Accès » L’internet des objets : de petits changements qui deviennent des habitudes

L’internet des objets : de petits changements qui deviennent des habitudes

Aujourd’hui, nous souhaitons partager avec vous un article intéressant publié sur LinkedIn Pulse par Michele Frassini, responsable des ventes et des opérations sur le marché, IoT grand public, chez . Vodafone.

Dans son article, Michele fait une analyse intéressante de la façon dont les petites révolutions du passé liées aux objets du quotidien sont devenues de grandes habitudes d’aujourd’hui : ainsi, tout comme il en a été pour la télécommande de la télévision, il en sera de même pour d’autres objets de notre vie quotidienne qui, une fois connectés à Internet, nous permettront d’accéder à de nouvelles commodités et simplifications.

C’est en 1925 que John Logie Baird construit le premier prototype de télévision “électromécanique”, qui deux ans plus tard devient “électronique” grâce à Philo Farnsworth.

En Italie, les premiers essais de radiodiffusion ont eu lieu en 1934, mais ce n’est qu’en 1949 avec Corrado (éd. Mantoni) que les premières émissions de télévision ont commencé, qui ont finalement pris la “couleur” en 1977.

Ici, maintenant, levez virtuellement la main si vous, de ma génération ou des générations précédentes, avez été utilisé par vos parents, frères ou sœurs aînés, grands-parents ou oncles, comme une télécommande à deux pattes pour changer de chaîne ou monter le volume.

La télécommande du téléviseur, un petit objet en plastique contenant de l’électronique pour faire fonctionner un autre objet, était déjà à sa manière un objet IoT qui, bien que non connecté à Internet, servait à contrôler le type d’informations que je voulais recevoir de l’éther.

[…]

Depuis sa création jusqu’à aujourd’hui, l’évolution qui a marqué ce petit appareil du quotidien est incroyable, des télécommandes “universelles”, qui dans certains cas comprenaient également des commandes de magnétoscope (encore une fois, pour rester vintage), à celles pour les lecteurs de DVD, les décodeurs, jusqu’aux systèmes domotiques modernes, ou les fonctionnalités de certains smartphones qui permettent même de remédier à la question fatidique Où est la télécommande ? grâce au fait de l’avoir toujours à portée de main.

C’est également là que le concept d’écosystème entre en jeu : différents fabricants permettant à différents appareils de parler avec un seul instrument.

Parmi les exemples concernés mentionnés par Michele, certains mettent Sofia Locks et ses produits sous les feux de la rampe :

[possiamo immaginare] le portail qui s’ouvre à l’arrivée de la voiture mais seulement si c’est moi (et non une autre personne) qui conduit, le plombier qui arrive tout seul si la maison est inondée, le service médical qui s’occupe des parents âgés s’il “voit” qu’ils ne vont pas bien, ou le service d’assistance qui appelle et prend contact en cas d’accident.

Tous ces cas d’utilisation sont en fait rendus possibles non seulement par notre serrures intelligentes contrôlé via Bluetooth, mais aussi par le fait que le système de contrôle d’accès de Sofia Locks est dans le nuage et facilement intégrable via l’APIIl est ainsi possible de faire communiquer facilement une serrure avec d’autres éléments domotiques de la maison, avec l’application de service d’urgence en plomberie ou avec les numéros d’urgence sanitaire.

L’article original de Michele est disponible à l’adresse suivante : https://www.linkedin.com/pulse/internet-delle-cose-allinizio-fui-il-telecomando-michele-frassini/.

Vous trouverez de plus amples informations sur les produits de Sofia Locks à l’adresse suivante : http://www.sofialocks.com.

Traduction automatique

Le contenu de cette page a été traduit automatiquement et peut contenir quelques erreurs ou inexactitudes. Pour plus d'informations sur nos solutions, veuillez contacter notre équipe de vente pour votre pays ici.