Aller au contenu
Home » PropTech Updates – Innovation en gestion d’accès immobilier » Contrôle d'Accès » La stratégie et les valeurs de RKS AM vues de l’intérieur – Entretien avec Andrés Galindo

La stratégie et les valeurs de RKS AM vues de l’intérieur – Entretien avec Andrés Galindo

Entretien avec Andrés Galindo, directeur des investissements et du développement durable de RKS AM, une société spécialisée dans la gestion intégrée d’actifs immobiliers résidentiels. Rédigé par María Mañoso, spécialiste en marketing à ISEO.

L’une des principales caractéristiques de RKS AM est que vous vous concentrez sur les zones non prioritaires, quelles sont les raisons de cette décision ?

RKS AM se concentre sur les zones non prioritaires en raison de sa mission d’impact social. Nous nous tournons vers les zones périphériques, où nous trouvons un parc immobilier sous-exploité, souvent aux mains de banques ou de fonds qui n’ont pas la capacité de le gérer correctement.

Nous nous concentrons sur ces zones non privilégiées parce qu’elles offrent des prix immobiliers compétitifs, ce qui nous permet de proposer des logements abordables sans sacrifier la rentabilité. Pour créer une entreprise durable, il est essentiel que la valeur d’acquisition corresponde au revenu locatif potentiel. Notre présence dans ces zones vise non seulement à stimuler le marché immobilier, mais aussi à remédier au déséquilibre en matière de logement, en particulier pour les travailleurs qui tendent à se rapprocher des parcs logistiques ou des zones économiques émergentes.

Nous voulons être un pont entre le secteur des entreprises et les travailleurs, en leur fournissant des logements décents, adaptés à leur budget et leur permettant d’avoir une meilleure qualité de vie sans que le coût soit un obstacle.

En 2023, RKS AM a créé une nouvelle division chargée de l’investissement et du développement durable, que vous dirigez aujourd’hui. Qu’est-ce qui a conduit à la création de ce nouveau département ?

Cette initiative émane directement de notre PDG, Henry Gallego, dont l’engagement en faveur de l’impact social est profondément ancré dans ses valeurs fondamentales. Reconnaissant l’importance de formaliser notre approche de cette question, cette structure a été mise en place pour décrire clairement les initiatives, les projets et les mesures qui s’y rapportent. Cette décision reflète notre engagement continu à promouvoir des pratiques financières et éthiques, désormais avec une approche plus rigoureuse et technique.

Personnellement, j’ai rejoint ce projet il y a six mois. Avant mon arrivée, il y avait déjà une équipe qui apportait son soutien à l’analyse financière et au développement de nouveaux projets, mais la dimension spécifique de la durabilité n’était pas formellement intégrée dans l’organisation.

Comment évaluez-vous la situation actuelle du secteur résidentiel en Espagne et quelles sont les perspectives à court terme ?

La situation actuelle du secteur résidentiel en Espagne présente un panorama d’opportunités et de défis. Bien que mon expérience antérieure ait été principalement axée sur le marché latino-américain, j’ai mené des recherches actives sur le marché espagnol et européen en général.

En Espagne, une grande partie du parc immobilier est constituée de bâtiments relativement anciens, une tendance que l’on observe dans toute l’Europe. Cela représente un défi majeur, mais ouvre également des possibilités d’innovation dans le secteur des technologies immobilières (proptech) et du développement durable. La capacité à revitaliser ces structures existantes par des interventions technologiques et durables offre un potentiel de marché important.

En outre, les communautés autonomes espagnoles allouent d’importantes ressources à la réhabilitation des logements, ce qui crée un environnement favorable aux modèles d’entreprise traditionnels tels que les sociétés de gestion et les fonds d’investissement immobiliers.

Toutefois, il existe des incertitudes liées à la législation sur le logement en Espagne. Cela peut affecter la création d’entreprises et décourager l’investissement. S’il est encourageant de voir les autorités reconnaître le problème social de l’accès au logement et chercher des solutions, il est important que les mesures législatives soient appropriées afin de ne pas limiter l’efficacité du marché et d’éviter d’éventuels effets contre-productifs.

En résumé, le secteur résidentiel en Espagne offre des opportunités significatives, notamment en termes d’innovation et de durabilité, mais l’incertitude juridique peut créer des défis supplémentaires pour les investisseurs et les opérateurs du marché.

Quels sont vos projets pour l’avenir de RKS AM ?

Chez RKS AM, nous nous concentrons sur un projet passionnant visant à introduire notre modèle d’entreprise en Colombie. Notre PDG, un visionnaire aux racines colombiennes et à la longue expérience en Europe, dirige cette initiative afin de partager les leçons apprises et de contribuer au marché immobilier dans son pays d’origine. Ce projet représente une opportunité unique, car le marché colombien n’est pas encore totalement professionnalisé, ce qui le rend attrayant pour les investisseurs et les entreprises comme la nôtre. Nous explorons diverses possibilités et sommes très optimistes quant à la possibilité de reproduire notre succès en Colombie.

En même temps, nous restons attachés à notre projet en Europe, qui est un moyen de promouvoir nos valeurs personnelles et d’en faire bénéficier un plus grand nombre de personnes. Nous continuerons à travailler pour démontrer le potentiel de notre modèle et étendre notre impact ici et dans d’autres régions.

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur l’évolution du marché immobilier espagnol ou sur le rôle de la numérisation dans ce contexte, veuillez nous contacter à l’adresse suivante : es-info@sofialocks.com. Nos experts se feront un plaisir de vous fournir de plus amples informations.