Aller au contenu
Home » PropTech Updates – Innovation en gestion d’accès immobilier » PropTech » Concevoir des communautés résilientes et équitables : Etienne Chaumeton à l’intersection de la technologie, de l’innovation et de la durabilité

Concevoir des communautés résilientes et équitables : Etienne Chaumeton à l’intersection de la technologie, de l’innovation et de la durabilité

Une interview d’Etienne Chaumeton, responsable de l’innovation chez Nhood, rédigée par Anna Gnemmi, Junior End-User Marketing Manager à Sofia dans le cadre d’ISEO.

La technologie, l’innovation et la durabilité jouent un rôle de plus en plus important sur le marché de l’immobilier. Les progrès technologiques ont permis aux professionnels de l’immobilier de rationaliser leurs processus, d’améliorer la communication avec les clients et de fournir des services plus précis et plus efficaces. L’innovation a conduit au développement de nouveaux produits et services qui remodèlent le secteur immobilier, tels que la technologie des bâtiments intelligents, les outils de réalité virtuelle et augmentée, et les places de marché en ligne.

En outre, la durabilité est devenue une préoccupation majeure pour les investisseurs immobiliers, les promoteurs et les locataires. L’impact du changement climatique devenant de plus en plus évident, il est de plus en plus nécessaire d’adopter des pratiques durables dans la construction et l’exploitation des bâtiments. Cela inclut l’utilisation de systèmes à haut rendement énergétique et de sources d’énergie renouvelables.

Dans l’ensemble, l’intégration de la technologie, de l’innovation et de la durabilité transforme le marché de l’immobilier, crée de nouvelles opportunités de croissance et génère des résultats positifs sur le plan environnemental et social.

Etienne Chaumeton, responsable de l’innovation chez Nhood, une société de services immobiliers qui gère, anime, développe et transforme des sites existants en de nouveaux lieux de vie. nouveaux lieux de vieLe directeur général de Nhood, Etienne Chaumeton, nous a illustré comment les scénarios résidentiels font face à tous les nouveaux défis. Nhood est un opérateur immobilier mixte à triple impact positif (personnes-planète-profit), engagé dans une responsabilité à long terme pour rendre tous les quartiers où ils sont situés vivants, attrayants, connectés et centrés sur l’humain.

Au cours de l’entretien, Etienne Chaumeton explore le concept d’architecture durable et son importance pour relever les défis environnementaux. Il examine les différents principes et stratégies de conception durable qui peuvent être mis en œuvre pour réduire l’impact négatif des bâtiments sur l’environnement tout en favorisant un espace de vie sain et confortable pour les occupants.

Le secteur du logement adopte de plus en plus la technologie, l’innovation et la durabilité pour relever les défis liés à la croissance démographique, à l’urbanisation, au changement climatique et à l’épuisement des ressources. La technologie est intégrée dans les bâtiments grâce à des systèmes intelligents, des dispositifs de l’internet des objets et des solutions d’énergie renouvelable. L’innovation est à l’origine du développement de nouveaux matériaux, de techniques de construction et de modèles de logement plus abordables, plus efficaces sur le plan énergétique et plus adaptables à l’évolution des besoins. La durabilité devient un élément clé de la conception et de la construction des bâtiments, l’accent étant mis sur la réduction des émissions de carbone, la conservation de l’eau, l’amélioration de la qualité de l’air à l’intérieur des bâtiments et la création de bâtiments sains et agréables à vivre. communautés. L’intégration de la technologie, de l’innovation et de la durabilité transforme le secteur du logement, le rendant plus résistant, plus réactif et plus équitable pour tous.

En termes de développement urbain, comment percevez-vous le processus de rénovation et de transformation des bâtiments dans les villes ?

La rénovation des bâtiments peut être un processus difficile et coûteux et, en raison de facteurs économiques et environnementaux, l’accent sera mis de plus en plus sur la transformation des structures existantes plutôt que sur la construction de nouveaux bâtiments. En outre, il est important de tenir compte de la manière dont nous percevons les villes et les bâtiments. Dans le passé, les quartiers étaient séparés par fonction, mais aujourd’hui, les installations à usage mixte sont de plus en plus populaires. Les gens veulent vivre, travailler, faire des achats et se divertir dans le même quartier, ce que l’on appelle la “ville du quart d’heure”. Il est essentiel d’avoir des quartiers qui offrent un mélange d’équipements et d’empêcher le développement de zones résidentielles sans emplois ou commerces à proximité, créant ainsi des “zones dortoirs”.
Le télétravail modifie également notre façon de travailler, et l’évolution du commerce électronique et des plateformes de commerce rapide modifie notre façon de consommer. La consommation de loisirs et de divertissements évolue également, avec des changements dans les formats et les préférences. Par exemple, nous pouvons désormais regarder Netflix depuis notre canapé.
Tous ces changements exigent de repenser la façon dont nous concevons le marché résidentiel.

Comme vous l’avez dit aujourd’hui, les espaces résidentiels sont également devenus un lieu où les gens veulent bénéficier de services. Pensez-vous qu’il existe un lien entre le logement et la technologie, également dans le but d’accroître leur rentabilité ?

Il est certain que la technologie révolutionne de nombreux secteurs aujourd’hui, les services jouant un rôle de plus en plus important en connectant tout et en apportant des services qui n’étaient auparavant disponibles qu’à l’extérieur de la maison. Cela signifie que les services connectés dans les logements remplaceront progressivement d’autres formes de services qui ne sont plus nécessaires. Par exemple, les casiers connectés peuvent être utilisés pour recevoir ou envoyer du courrier et des colis, et pour partager des outils, en particulier pour les étudiants, les jeunes travailleurs et les jeunes ménages qui n’ont pas besoin d’acheter beaucoup d’articles ménagers rarement utilisés.
La connectivité des logements est liée aux nouvelles formes de commerce, notamment pour les livraisons. À l’avenir, des livreurs pourraient venir chez vous et livrer vos commandes directement dans votre réfrigérateur. Malgré la connectivité croissante, le paradoxe est qu’elle peut conduire à une consommation d’énergie plus faible qu’auparavant, car les nouveaux bâtiments et les solutions innovantes sont conçus pour être respectueux de l’environnement. Les nouveaux modèles de logement doivent prendre en compte les nouveaux modes de mobilité et intégrer des solutions pour répondre aux besoins les plus récents.

Comment percevez-vous la relation entre la technologie numérique et l’humanité, étant donné que les services numériques peuvent aller de l’hospitalité et de l’automatisation aux applications environnementales ?

Il est essentiel que l’homme reste une priorité et que la technologie numérique soit toujours à son service. Cependant, la propriété et la protection des données, qui sont aujourd’hui obtenues en grandes quantités, constituent un défi de taille. Les solutions numériques qui pourraient être mises en œuvre à l’avenir soulèvent des questions sur la protection de la vie privée et sur la mesure dans laquelle les données des personnes seront respectées. Avec l’évolution du RGPD par le biais de la CNIL, il est désormais possible de sélectionner les cookies à valider lors de l’ouverture d’un site web, ce qui constitue un premier niveau de protection pour la diffusion des données.

Lors de la conception d’espaces partagés tels que les espaces de co-working, il est essentiel de prendre en compte les données afin de comprendre quels sont les espaces les plus utilisés et comment ils peuvent être adaptés pour répondre aux besoins des utilisateurs. Toutefois, il est essentiel de trouver la limite entre la protection de la vie privée et l’utilisation intelligente des données. S’il est essentiel d’utiliser les données de manière intelligente, il est tout aussi important de veiller au respect de la vie privée. C’est pourquoi les discussions autour de l’utilisation intelligente des données sont fascinantes. Le big data et le niveau d’information qui peut être exploité à juste titre sont essentiels pour analyser les taux d’occupation, la taille des espaces, le nombre de connexions par espace et les services offerts, y compris la restauration, les bureaux et le partage des salles de réunion.

Quel est l’impact économique pour les entreprises qui ont des bureaux flexibles et de nouvelle génération ? bâtiments ? Des espaces comme le co-working, et le pro-working.

L’impact économique des bureaux flexibles et des bâtiments de nouvelle génération, y compris les espaces de co-working et de pro-working, est significatif pour les entreprises. Ces solutions offrent des espaces pouvant accueillir un grand nombre de personnes, qu’il s’agisse de travailleurs indépendants ou d’équipes d’entreprise, sans nécessiter d’investissements importants ou d’engagements à long terme. Les entreprises peuvent tirer parti de la nature mobile de ces espaces, ce qui permet aux employés de travailler à différents endroits en fonction de leurs besoins, sans avoir à louer ou à acheter des bureaux traditionnels.

Cependant, les solutions d’open space ne sont pas forcément une solution universelle pour les entreprises d’aujourd’hui. Pour attirer et retenir les meilleurs talents, les entreprises doivent offrir plus qu’un simple espace de travail. Les acteurs de l’immobilier doivent faire preuve d’agilité et transformer les bâtiments pour répondre aux besoins de l’avenir, par exemple en transformant des bureaux en espaces résidentiels. En outre, la pandémie a créé de nouveaux défis et de nouvelles opportunités pour le secteur, car les taux d’inoccupation des bureaux dans les grandes villes ont augmenté et les entreprises ont du mal à motiver leurs employés pour qu’ils retournent dans des bureaux traditionnels. Malgré ces défis, l’impact économique des solutions de bureaux flexibles et des bâtiments de nouvelle génération est significatif, offrant aux entreprises une plus grande flexibilité et des économies de coûts tout en leur permettant de s’adapter à l’évolution de leurs besoins.

Traduction automatique

Le contenu de cette page a été traduit automatiquement et peut contenir quelques erreurs ou inexactitudes. Pour plus d'informations sur nos solutions, veuillez contacter notre équipe de vente pour votre pays ici.